Ils en parlent

Témoignage du Colonel TONDOSSAMA ADAMA, Directeur Général de l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves (OIPR)

Après la visite du stand de la Fondation Soundélé Konan, j'exprime mes vives félicitations aux membres de la Fondation et surtout à la Présidente pour l'esprit de créativité.

Encore mes encouragements pour la poursuite de cette noble mission de conservation de la Forêt et de la nature.

Témoignage de Jean-François Capeille, Conseiller du Président de Suez Environnement, Architecte Associé

Pour Adrienne,

Sans qui je n'aurais jamais connu les beautés de la Côte d'Ivoire et dont l'engagement sans réserve dans la préservation de la forêt Ivoirienne rejoint en tous points mon engagement dans la "construction de l'environnement".

Avec tout mon amitié.

Ballé Pity

Ex-Directeur du Centre Technique Forestier Tropical de Côte d’Ivoire
Ex-Membre du Comité de Gestion et du Conseil d’Administration de la SODEFOR (1990-1998)
Membre de la Fondation SOUNDELE KONAN

Témoignage de Ballé Pity

Mon adhésion sans réserve et spontanée à la création de la Fondation SOUNDELE KONAN était mue par ma volonté de contribuer à la pérennisation de l’âpre combat que Feu SOUNDELE KONAN a mené pendant une décennie pour faire de la SODEFOR, un outil public efficace et performant de gestion durable des ressources forestières de la Côte d’Ivoire.
Pour nous, ses collègues, collaborateurs, compagnons, amis et frères, nous avons pu apprécier ses énormes qualités qui sont :

  • le courage devant l’adversité et parfois l’humiliation (nombreuses tentatives de suppression de la SODEFOR et de privatisation de la gestion des Projets Forestiers) ;

 

  • l’abnégation, l’humilité et la générosité dans les efforts pour accompagner et encadrer partout où il a été sollicité ;

 

  • le pragmatisme dans les négociations de conception et de mise en œuvre des grands Projets forestiers.

 

Et c’est avec une réelle satisfaction et un vrai plaisir que je constate que la Présidente de la Fondation a su se munir des qualités de notre illustre aîné pour résister aux bourrasques dans l’enfantement de cette grosse entreprise.
Il n’est pas superflu de noter les inquiétudes, les doutes qui ont dû envahir tous les premiers compagnons de SOUNDELE Adrienne, suite à la crise post-électorale, quant à la survie de la Fondation. Mais que non !
C’est le lieu d’adresser mes chaleureuses félicitations et mes sincères encouragements à la vaillante Présidente de la Fondation SOUNDELE KONAN pour tout ce qu’elle a pu réaliser malgré les nombreuses adversités.
C’est aussi le lieu d’adresser une invitation intense à toutes celles et à tous ceux qui (collègues, collaborateurs, compagnons, amis et frères) ont là une immense occasion de contribuer à pérenniser l’importante œuvre de SOUNDELE KONAN dans la gestion durable des ressources forestières de la Côte d’Ivoire.
Longue vie à la Fondation SOUNDELE KONAN